Magnifique village partagé pendant 450 ans entre le Comtat Venaissin et le Dauphiné, où règne maintenant une douce quiétude au pied de ce magnifique clocher qui pointe sa flèche dans le ciel souvent bleu. Les chaudes journées d'été, le concert des cigales au-dessus des pins rappellent qu'ici c'est déjà la Provence de Mistral...

Pano du village


C'est au coeur de la Vallée du Rhône, en Drôme Provençale, que se situe Rochegude. "Roc aigu" pour les uns et "Roche coupée" pour les autres. Ses maisons qui tournent le dos au mistral, se pressent autour du château dont les parties les plus anciennes remontent aux environs de 1250, restauré en 1913 par Félix de Robert d'Acquéria qui lui donna son architecture actuelle.

L'occupation du piton rocheux remonte très loin dans l'histoire. Le château est signalé trois siècles après J.C. dans les archives romaines. C'est un relais sur la Via Agrippa entre Orange et Vaison la Romaine. On a peu de repères historiques de l'époque Gallo-Romaine. On retrouve de nombreux témoignages à partir de 1115 et l'on sait que de nombreux seigneurs successifs s'en partagent alors la propriété. Les Papes le choisissent même pour y rendre la justive entre 1309 et 1378. Sa situation aux limites du Dauphiné et du Comtat Venaissin, le rend stratégique. D'ailleurs, il va beaucoup souffrir pendant les guerres de religion et le baron des Adrets (François de Beaumont) Huguenot fut l'artisan de sa perte. Seule subsiste de nos jours une puissante tour du XIème. Le château a été restauré, notamment à la fin du règne de Louis XIV, puis de nouveau menacé au début des années  1940 après la mort du dernier Marquis d'Acquéria. Il fut racheté par Monsieur Galibert qui contribua largement à sa restauration (1944). Il est aujourd'hui la propriété d'une société immobilière.

Au pied de l'église paroissiale, reconstruite en 1877, on découvre le beffroi de la première maison commune et les parties des vieux remparts.

Au coeur du village, près de la Mairie, coule pour le plaisir de tous une magnifique fontaine au bassin hexagonal.

Au sud, une chapelle, joyau de l'architecture romane, édifice du 12 ème siècle, porte le nom du patron du village "Saint Denis".

Au nord, construite sur un socle rocheux, la chapelle fortifiée des Aubagnans défie le temps et l'histoire depuis 800 ans.

Surplombant le village, la Vierge Marie, sur son dôme de pierres, surveille et protège toutes les maisons aux toitures allant du rose tendre à l'ocre brun constituant ainsi une mosaïque aux tons doux.

En remontant le temps, on découvre la grande histoire qui unit Rochegude à la vigne, dont le vin était déjà très apprécié par l'Empereur Domitien. Les Romains nous ont laissé de nombreux vestiges, notamment une statue de Bacchus découverte au quartier des Aubagnans, exposée au musée de St Germain en Laye.

VISITEZ LE VILLAGE ET LES LIEUX SUIVANTS

LA CHAPELLE DES AUBAGNANS

Au nord, construite sur le socle rocheux, la chapelle fortifiée des Aubagnans, défie le temps et l'histoire depuis plus de 800 ans.
Inscrite à l'inventaire des monuments historiques.

LA CHAPELLE SAINT DENIS

Au sud, une Chapelle, joyau de l'architecture romane, édifice du 12ème siècle, porte le nom du patron du village "Saint Denis". Cette chapelle est l'une des plus vieilles chapelles romanes de la région. Elle a été construite dans la seconde moitié du XI siècle. Elle est caractérisée par une élévation assez importante pour une faible largeur. Inscrite à l'inventaire des monuments historiques.

LA GRANDE FONTAINE

Au centre du village, une fontaine au bassin hexagonal qui alimente le lavoir et deux chapelles du 12ème siècles.
Inscrite à l'inventaire des monuments historiques.

 

LA VIERGE MARIE

Surplombant le village, la Vierge Marie, sur son dôme de pierres, surveille et protège toutes les maisons aux toitures allant du rose tendre à l'ocre.